vendredi, février 10, 2012

Un événement qui met en valeur l’industrie du Web à Québec


Dernières nouvelles. Coup fumant pour le WAQ! Paul Adams de Facebook donnera le coup d'envoi mercredi soir, le 22 février, tandis que Nicolas Darveau-Garneau, directeur général de Google Québec, ...



À propos - webaquebec.org

Plus que jamais, l’industrie du web brille par son agilité et sa capacité à innover, particulièrement dans la région de Québec. Elle est essentielle au développement et à la productivité des organisations, par son impact sur la promotion, la création, le commerce, la gestion et le partage de l’information. Au cours des 20 dernières années, l’industrie du web et ceux qui le font au quotidien à Québec sont des leviers uniques de développement économique.

Nous, qui faisons le Web à Québec, croyons donc qu’il est essentiel de faire la promotion de cette industrie et de contribuer à son développement à Québec. C’est sur cette base qu’une trentaine de personnes à titre individuel (entrepreneurs, professionnels, professeurs et étudiants de divers horizons) se sont réunies autour de l’idée de célébrer et de promouvoir «le Web à Québec» par le biais d’un événement annuel rassembleur. Ensemble, avec le soutien de quelques partenaires, nous avons mis en place, en quelques semaines, une première édition qui a remporté un vif succès en février 2010 à l’Hotel Pur. Nous espérons beaucoup de la deuxième édition déjà prévue pour février 2012.

Cette année, une fois encore, quatre objectifs vont nous permettre de nous dépasser :
favoriser la communication et la collaboration au sein de l'industrie afin de développer des expertises globales et d'augmenter la qualité des services offerts;
transmettre à la relève la passion de la conception et du développement web;
faire découvrir aux organisations et au grand public l'importance du web et de ses applications, notamment les meilleures pratiques professionnelles;
faire rayonner l'expertise de notre industrie créative à l'extérieur de Québec et du Québec.

Pour mener à bien cette mission, nous avons fondé un organisme sans but lucratif, le Web au Québec, dont le conseil d’administration compte six membres. Autour de ce conseil évoluent plusieurs comités pilotés par des bénévoles.