lundi, juin 07, 2010

La fin de LimeWire.

Source : Sur-la-Toile

Le célèbre client de téléchargement
 LimeWire est à l'agonie, reconnu coupable de « Complicité de violation de droits d'auteur », l'éditeur du logiciel se voit attaqué en justice une fois de plus, la RIAA (Recording Industry Association of America) réclame, à titre de dommages et intérêts, une somme de 150 000$ par morceau concerné. 

Dans un communiqué public, la RIAA annonce que la victoire lors du premier procès est une victoire à l'encontre de ceux qui pensent pouvoir télécharger en toute illégalité ; celle-ci réclame les sommes gagnées par l'éditeur en considérant qu'un produit téléchargé aurait pu être acheté. Après Kazaa et Napster, c'est donc à LimeWire de rendre des comptes à l'industrie du disque.