vendredi, mai 22, 2009

Communiqué : Les possibilités d’une meilleure couverture sont à l’étude

 

 

Internet Haute Vitesse

  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

  

-Baie-Saint-Paul, le 19 mai 2009 – Plusieurs résidants des MRC de Charlevoix, Charlevoix-Est et de La Côte de Beaupré pourraient voir se concrétiser leur rêve d’avoir accès à un service Internet Haute Vitesse dans un avenir rapproché. Une étude est actuellement en cours afin de déterminer les secteurs non ou mal desservis et proposer les meilleures technologies afin d’offrir les mêmes avantages qu’ailleurs en région.

 

La Société d’Aide au Développement de la Collectivité (SADC) de Charlevoix agit à titre de porteur du dossier appuyé des trois MRC concernées qui fournissent chacune 5 000 $. La SADC complète le montage financier de l’étude qui s’élève à 25 000 $ à l’aide d’une contribution de 10 000 $.

 

Le mandat de l’étude de couverture a été confié à la firme Xit télécom, celle-là même qui avait effectué l’étude pour le déploiement de la fibre optique via le programme Villes et villages branchés il y a quelques années.

  

Déjà, dans le cadre d’une pré étude effectuée cet hiver, le Réseau des CACI de Charlevoix avait évalué à plus de 2 000 le nombre de résidences non ou mal desservies à la grandeur du territoire. Des municipalités telles L’Isle-aux-Coudres et Baie-Ste-Catherine ne font pas partie de l’étude car elles bénéficient d’une couverture de 100 %.

 

« Bénéficier d'un accès à Internet haute vitesse est aujourd'hui un service essentiel tant pour les résidants des milieux urbains que ruraux, il s'agit même d'un outil incontournable pour soutenir le développement économique et social de nos collectivités », a précisé monsieur Dominic Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix.

 

Le but ultime de l’étude sera de pouvoir déposer une demande d’aide financière dans le cadre du Programme Communautés rurales branchées, un programme livré par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du Territoire (MAMROT).

 

Les conclusions de l’étude, d’une durée de quatre à six semaines, seront présentées aux membres du comité de travail formé de la SADC, des trois MRC, du CLD de la Côte de Beaupré ainsi que de Déry télécom et de Communications Charlevoix. Les représentants des deux députés régionaux seront aussi appelés à siéger sur ce comité.

 

Questionnés sur le sujet, les dirigeants de la MRC de La Côte de Beaupré sont très heureux de s’associer à ce projet.

 

Rappelons que cette démarche a reçu l’appui de beaucoup d’instances régionales et il est souhaitable que cette concertation demeure solide pour les phases de déploiement des technologies advenant une réponse favorable à la demande.

 

« Ce projet se veut rassembleur et est en tout point le genre d’intervention que nous allons privilégier dans le futur », a ajouté M. Vincent Dufour, président de la SADC de Charlevoix.

 

 

-30-

 

Source : Pascal Harvey

              SADC de Charlevoix

              (418) 435-4033 poste 24